Language
Now in Minsk   The weather in Belarus

Accueil Economie et business Economie verte

«Restructuration verte» du modèle économique bélarussien

Au Bélarus on effectue le travail systématique pour passer à l'économie de principes «verts». La République fait beaucoup d'efforts pour être un exemple de la gestion et de soin de la nature dans la région. Le pays a toutes les conditions pour réduire l'intensité énergétique, les émissions de gaz à effet de serre et de prévenir la pollution des eaux de surface et des eaux souterraines.

Les actifs du Bélarus dispose d'un cadre législatif, qui est proche de l'Europe, de niveau professionnel élevé de l'administration publique et le système de contrôle de la qualité de l'environnement.

Le développement d'une économie verte contribue également au lancement de la nouvelle production à faibles émissions, l'utilisation des technologies innovantes — et l'économie des ressources alternatives.

Le changement climatique

Le Belarus prête une grande attention au problème du changement climatique, la considérant comme un sérieux défi mondial sur la voie du développement durable.

En partageant les responsabilités pour l'avenir en toute sécurité de la planète, le Bélarus a rejoint le cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (2000) et le Protocole de Kyoto (2005).

Le Bélarus soutient la coopération internationale de grande envergure sur le changement climatique, confirme la nécessité d'un nouvel accord climatique global, fait des efforts pour développer un système efficace, la politique climatique mondial équitable à long terme qui peut relever les défis et les menaces environnementaux contemporaines.

Les énergies renouvelables

Conscients du rôle croissant des sources d'énergie renouvelables pour la mise en œuvre du concept de développement durable, le Bélarus soutient la tendance positive de renforcer les efforts internationaux visant à élaborer une stratégie mondiale pour l'utilisation des énergies renouvelables.

Le Belarus prône la création d'un mécanisme international sous l’égide de l'ONU, qui, entre autres choses, permettraient de donner accès aux technologies énergétiques modernes pour tous les pays.

Le Bélarus est le  membre de l'Agence internationale des énergies renouvelables (IRENA) depuis la création de l'agence en 2009. Notre pays a de grands espoirs pour cette organisation internationale spécialisée, qui à l'avenir sera la plate-forme mondiale pour l'échange des meilleures pratiques dans la promotion des sources d'énergie nouvelles et renouvelables et l’augmentation de l'efficacité énergétique.