Language
Now in Minsk   The weather in Belarus

Accueil Economie et business Facteurs productifs

L’économie compétitive: les facteurs de croissance

La situation géographique stratégique, le personnel qualifié, l'infrastructure des transports et de la logistique et industrielle bien développée, la législation substantielle, le capital propre et les investissements — le Bélarus a toute une gamme des facteurs nécessaires à une production efficace et compétitive sur le marché mondial.

Le Bélarus n'est pas si riche en ressources naturelles, comme la Russie voisine, et appartient au groupe des Etats qui ne se développent pas en raison de l'utilisation des ressources, mais en raison des facteurs productifs. Le gouvernement fait des efforts pour améliorer leur structure, de suivre un cours du développement d'innovation.

Le capital humain est la ressource la plus importante de l'économie du pays. De nombreux investisseurs mentionnent la disponibilité de ressources humaines hautement qualifiées dans le pays, parmi les raisons pour lesquelles ils investissent leurs capitaux dans ce pays.

Le marché du travail bélarussien est marqué par la situation stable. Même en 2011, l’année difficile de crise aucuns des secteurs de l'économie n’a eu de licenciement collectif. En 2012, selon les experts, on a observé la plus grande demande pour les professionnels des métiers du bâtiment, des spécialiste de l’informatique, des comptables, des médecins, du personnel administratif, des spécialistes de vente. Les spécialistes bélarussiens qui ont non seulement des connaissances très spécialisées, mais aussi plus avancées, par exemple,  la connaissance des langues étrangères, des normes internationales sont également très demandés sur le marché du travail.

Selon le Comité national de la Statistique, en janvier-août 2012 l'économie de la République du Bélarus comptait 4 572, 2 mille personnes. Les organisations de la république (à l'exception de petites entreprises non étatiques) en janvier-août 2012 ont embauché 585, 6 mille personnes, on a également introduit des emplois supplémentaires — 34 mille personnes.

Le nombre des chômeurs inscrits dans les organes  du travail et de la protection sociale était de 27, 8 mille personnes à la fin d’août 2012.

Le Bélarus  peut  être fier des réalisations dans le domaine de la lutte contre le chômage. Aujourd'hui, dans certaines spécialités le nombre de postes vacants est plus élevé que le nombre de candidats. Si le citoyen ne peut pas trouver un emploi, on lui donne la possibilité de se recycler à des cours spécialisés auprès des organes locaux du travail et de l’emploi. En date du 1 janvier 2012, le taux du chômage était de 0,6% de la population économiquement active. C'est l'un des plus bas  indices de l'Europe.

Au Bélarus, le problème du chômage dans le pays on décide à l’aide de la formation professionnelle, de recyclage et du perfectionnement professionnel. Photo: Yevguéniy Khatskevitch.

Tout d'abord, le problème du chômage dans le pays peut être décidé à l’aide de la formation professionnelle, du recyclage et du perfectionnement professionnel. En lanvier-août 2012 l’Agence pour l’emploi  a délégué 6,2% de chômeurs dans la recherche d'un emploi à apprendre de nouvelles connaissances.