Language
Now in Minsk   The weather in Belarus

Accueil Culture Musique

Le cymbalum sur la scène de l’Eurovision: pop et classique

Au Bélarus on respecte le patrimoine musical du pays. On a retourné dans la République du Bélarus les archives électroniques de Mikhail Kléophas Oguinski, l’auteur de la célèbre polonaise «Adieu à la Patrie» (Pozegnanie Ojczyzny — 1794). Il a écrit de nombreuses marches et des chants de combat, près de 20 polonaises, des mazurkas, des valses et beaucoup de romances. Les œuvres d’Oguinski ont été joué et  publié à Varsovie, Pétersbourg, Paris, Leipzig, Milan et d'autres villes. On a publié et gardé environ 60 œuvres, qui ne sont qu'une partie de l'héritage du compositeur.

Au Bélarus on respecte le patrimoine musical du pays. Photo: Alexey Issatchenko.

On a laissé sortir des disques « Musique du Bélarus du XIX siècle » et « Musique du Bélarus du XX siècle» — l’héritage spirituel unique de la musique bélarussienne classique de chambre.

Chaque année, le pays accueille plus de 30 festivals internationaux, nationaux et régionaux de musique. Photo: interfax.by.

Chaque année, le pays accueille plus de 30 festivals de musique internationaux, nationaux et régionaux, dont le plus célèbre est le «Slavyanskiy bazar» à Vitebsk. Tout aussi populaire sont « Automne musical bélarussien », « Printemps de Minsk », « Hit d’or », « Muses de Nesvij ».

«Slavyanskiy bazar» à Vitebsk. Photo: interfax.by.

Des instruments musicaux nationaux accompagnent les performances de nombreux artistes contemporains.

Au «Eurovision-2011 », parmi d'autres instruments de musique le claire cymbalum sonnait brillamment. Photo: ONT.

Depuis l’an 1930, dans le pays travaille  l’orchestre d'instruments populaires bélarussiens dirigé par Iossif Jinovitch. La musique bélarussienne médiévale peut être entendue lors des concerts du groupe « Stary Olsa » (Vieux Olsa). Les instruments authentiques ne laissent pas indifférents les fans du groupe «Palats», qui en 2010 a enregistré l’hymne en langue bélarussienne pour le club de hockey « Dinamo Minsk ».

Dans la composition I love Belarus (« J’aime Belarus»), avec laquelle Anastassiya Vinnikova a pris part à «Eurovision-2011 », parmi d'autres instruments de musique le claire cymbalum sonnait brillamment. Et en mai 2012, une étudiante du Collège Républicain auprès de l'Académie musicale d’Alexandre Denissenya a représenté le Bélarus lors de la finale du VI Concours international des jeunes musiciens «Eurovision-2012 » (Eurovision Young Musicians), en interprétant « Concertino pour le cymbalum et l’orchestre à corde» du compositeur Vladimir Kuriyan. La cymbaliste bélarussiene est  trois fois décernée le Grand Prix du Fonds spécial du Président pour le soutien des jeunes talents, elle a donné la performance  sur la scène avec Vladimir Spivakov, Nikolaï Petrov, on lui a applaudi en Belgique, à Bahreïn, aux Émirats arabes unis. Elle a joué pour le Saint-Père, le prince de Galles.

La  Minsk-Arène - la plus grande salle de concert. Photo: Yevguéniy Khatskevitch